Nous nous sommes promis de ne pas nous restreindre financièrement sur tout ce qui touche à notre santé. Nous avons été servis !

Le poste de dépenses le plus important a été celui des (nombreux) vaccins que nous avons dû effectuer avant notre départ. Pour la plupart, nous sommes passés par l’Institut Pasteur de Paris, mais les prix étant très élevés, nous avons aussi essayé de trouver des alternatives, comme par exemple pour la rage. Il faut savoir que la plupart de ces vaccins ne sont pas remboursés par la Sécurité Sociale. De part notre statut d’étudiants, nous avons tout de même bénéficié d’un remboursement d’un montant de 60€ sur le total de nos vaccins auprès de notre mutuelle.

Pour nous guider dans notre choix, nous nous sommes rendus, en plus des consultations de base de l’Institut Pasteur proposées lors de chaque vaccination, à une consultation spéciale tour du monde à l’Institut Pasteur de Paris. Un médecin a ainsi pu nous renseigner sur les vaccins à faire en fonction de notre itinéraire mais aussi sur la santé en général dans les pays traversés. Astuce : la consultation coûte 60€ par personne. Nos deux situations médicales ne différant pas, Rémi s’y est donc rendu seul et nous avons fait recopier l’ordonnance par un médecin généraliste.

Voici la liste des vaccins que nous avons choisi de faire :

Fièvre jaune : obligatoire pour se rendre dans certains pays. Nous l’avons faite à l’Institut Pasteur, de Lille pour Salomé et de Paris pour Rémi

Fièvre typhoïde : fortement recommandée. A l’Institut Pasteur de Lille pour Salomé et de Paris pour Rémi.

Ces deux premiers vaccins ont coûté 89€ à Salomé et 109€ à Rémi ! Si vous pouvez vous faire vacciner en province (à Lille pour Salomé) ou dans des hôpitaux, n’hésitez pas à vous renseigner, cela peut vraiment valoir le coup !

Encéphalite japonaise : non nécessaire pour un voyage touristique “classique” en hôtel et sans grand contact avec les populations locales, ce vaccin devient fortement recommandé dès lors que nous allons nous rendre dans des zones rurales du Vietnam et du Cambodge et que nous comptons bien entrer en contact avec des habitants de ces régions ! Nous avons donc choisi de faire ce vaccin, malgré son prix très élevé : 105€ par injection à l’Institut Pasteur de Paris et 121€ à celui de Lille (la règle selon laquelle la province est moins chère ne se vérifie pas toujours ! Comparez bien les différents tarifs !). Ce vaccin doit se faire en deux injections, à J0 et J28. Nous avons donc payé 210€ chacun.

– En revanche, nous avons choisi de ne pas nous faire vacciner contre l’encéphalite à tiques, présente en Europe de l’Est et Asie centrale, car nous ne traversions pas de grande zone de propagation de cette maladie. Nous serons cependant très vigilants quant à la présence éventuelle de tiques sur nos lieux de bivouac.

Méningite à méningocoques : des quatre types. Fortement recommandée dès lors que nous nous rendons en Afrique du Sud, au Mozambique et en Tanzanie. Ce vaccin se fait en une injection, qui coûte 52€ à l’Institut Pasteur de Paris.

Hépatite A : fortement conseillée. Elle se fait en une injection, que j’ai choisi de faire chez un médecin généraliste, pour un prix de 25€ en pharmacie. Rémi a fait l’injection à l’institut Pasteur de Paris, ce qui lui a coûté 43€.

Hépatite B : fortement conseillée. Rémi était déjà vacciné, et là aussi j’ai choisi de passer par un médecin généraliste. Ce vaccin est entièrement pris en charge par la sécurité sociale et il se fait en trois injections, que j’ai pu caler sur celles de la rage.

Rage : fortement conseillée dès lors que nous allons traverser des régions comprenant une forte population de chiens errants comme le centre de la Turquie. Là aussi, nous avons évité les injections à 50€ de l’Institut Pasteur et avons bénéficié du soutien de notre pharmacien, qui nous a vendu les trois injections par personne à prix coûtant. Cela nous a donc coûté 190€ en tout, contre 300€ si nous avions dû passer par l’Institut Pasteur de Paris. Ce vaccin se fait en trois injections, à J0, J7 et J28.

DTP : nous étions tous les deux déjà vaccinés. Mais il faut penser à vérifier que l’on est bien à jour et à emmener une photocopie du carnet de santé avec soi !

A suivre, le palu et la trousse à pharmacie !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *