C’est fini !

Après 9130km à vélo et 8 crevaisons, nous voici arrivés à Nantes pour retrouver chacun une partie de nos familles respectives. Pour nous, ceci marque la fin de huit mois de voyage !

Tout ne s’est pas déroulé comme prévu cette dernière semaine. Peu avant d’atteindre Pampelune, près de la frontière entre l’Espagne et la France, nous avons dû affronter un fort vent de face qui a laissé Salomé avec un genou douloureux. La douleur ne s’est malheureusement pas estompée dans les jours qui ont suivi, si bien que nous avons préféré prendre un train pour éviter d’avoir à franchir un col dans les Pyrénées.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La place principale de Pampelune : toutes les maisons sont de styles différents !

On traverse quand même la frontière à vélo, non mais ! Nos premiers coups de pédale sur le sol français ne se font pas dans l’euphorie espérée : on ne se souvenait pas que les gens conduisaient si mal ici ! Les voitures nous frôlent, passent à moins de 20 centimètres sans comprendre le problème. L’avantage, c’est qu’ici les conducteurs comprennent nos insultes.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ce panneau est le seul signe qu’on vient de changer de pays…

Nous passons une nuit au camping d’Hendaye. Au matin, le vent souffle fort. Nous profitons avec joie de notre première baguette française (mine de rien, ça nous manquait) avant de nous élancer. Nous avons moins de 20 kilomètres à parcourir avant d’arriver chez Jacques et Hélène, des amis des grands-parents de Salomé qui nous attendent depuis quelques jours.

Nous suivons pour cela un grand itinéraire cyclable européen qui suit le littoral atlantique, l’Eurovélo 1. Tout se passe bien jusqu’à ce que nous atteignions la route de la Corniche. La piste cyclable s’arrête brusquement, et les arbres qui nous protégeaient du vent disparaissent. Celui-ci souffle fort, avec de grosses bourrasques qui nous ballottent dans les descentes. Même en ralentissant, ce n’est pas très rassurant, surtout avec les voitures si proches de nous. On arrive dans la dernière descente avant la reprise de la piste cyclable où nous pourrons être plus en sécurité quand patatras ! une bourrasque plus puissante que les autres désarçonne Salomé. Devant moi, je vois son vélo arrière chasser à gauche, puis à droite, avant de tomber perpendiculairement à la route. Malgré notre vitesse relativement faible, Salomé est projetée en avant et tombe sur la tête.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La route de la Corniche, dernière photo avant la chute

Elle portait heureusement un casque, ainsi que des vêtements couvrants qui ont évité les écorchures, ce qui n’empêche qu’elle a bien sûr mal partout. Les pompiers arrivent pour l’emmener à l’hôpital, pendant que Jacques et Hélène récupèrent les vélos. Un grand merci aux conducteurs des voitures qui se sont arrêtés pour nous aider et faire la circulation en attendant les secours ! Deux heures et quelques radios plus tard, nous avons le bilan : rien de cassé, mais une entorse au cou qui impose de porter une minerve pendant une semaine.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il ne faudrait pas non plus se laisser abattre !

Plus de vélos pour nous donc ! Heureusement, nous allons pouvoir nous reposer pendant quelques jours chez Jacques et Hélène, à quelques kilomètres de Saint-Jean de Luz. Nous passons trois jours de repos complet en découvrant la délicieuse cuisine du pays basque. En se promenant dans les rues de Saint-Jean de Luz, on est presque surpris de comprendre les conversations des gens autour de nous : c’est bizarre, tout le monde parle français !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

A Saint-Jean de Luz, l’église a des balcons !

Pédaler étant exclu, c’est en train que nous arrivons à Nantes. Salomé retrouve sa tante, moi mes parents et mon petit frère. Tout se passe comme si nous étions partis la veille : nous nous promenons dans Nantes, quoi de plus normal ? Nous avons quand même l’impression de redécouvrir nombre d’endroits, d’objets ou d’habitudes familiers qu’on avait presque oubliés. Et bien du mal à nous représenter le chemin parcouru depuis notre départ en septembre dernier.

Alors, contents d’être rentrés bien sûr, et plein de projets encore pour les mois à venir ! Déjà, retrouver les amis, et les membres de la famille qu’on n’a pas encore revus. Puis rendre visite aux élèves des écoles qui nous ont suivis avec enthousiasme ! Enfin, rattraper le bon mois de retard qu’on a pris dans la rédaction des articles, trier et développer des photos, classer les enregistrements et s’atteler à réaliser les albums, calendriers et autres petits cadeaux à envoyer à tous ceux qui nous ont soutenus lors de la préparation.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il y a 9 mois, lors de notre entraînement en Normandie. Les vélos étaient encore tout propres.

C’est donc le moment des remerciements ! Merci déjà à tous ceux qui nous ont aidés à construire Gripoil et Fend-la-bise (parfois connu sous le nom de Galopin), les montures rêvées pour ce voyage ; elles ont tenu jusqu’au bout sans souci mécanique, c’est grâce à vous !

Merci également à nos sponsors qui nous ont aidés à lancer ce projet : EPDM Solutions, Firestone, BWK, Bike-componentsCyclo-Randonnée, Cyclable, et l’IGN. Sans eux, il n’aurait pas été aussi facile de se mettre en selle.

Enfin, nous souhaiterions remercier du fond du cœur les personnes qui nous ont accueillies tout au long de ce voyage. Que ce soit à travers Warmshowers, Couchsurfing, via des amis d’amis ou par le plus grand des hasards, ce sont ces rencontres qui ont fait notre voyage. Merci à tous, et désolé à ceux dont nous n’avons pas la photo !

Ce voyage est fini, mais il y en aura bien d’autres ! Merci à vous tous qui nous avez suivis sur ce site, et à bientôt pour les derniers articles !

Les héros du jour

En selle, Simone !

14 commentaires

  1. Heureuse de vous revoir, nostalgique de vous suivre, impatiente de connaître la prochaine destination. …..
    Énorme bravo à vous deux.
    You did it !

  2. Un grand bravo
    Et maintenant beaucoup de repos j’espère surtout pour la casse cou!

    Bises de sa vieille prof

  3. Bravo à tous les 2 pour cette formidable aventure humaine et sportive ! Vous avez dû voir et découvrir énormément de choses. quoi de mieux pour démarrer dans la vie active 😉
    C’était sympa de suivre votre périple… un peu comme si on était avec vous pour découvrir ce vaste monde !
    Plein de bonnes choses pour la suite et de gros bisous à Salomé en espérant que les conséquences de sa chute soient vite effacées.

  4. Bravo les jeunes!!!!!félicitations et À Bientôt! !!!!!M.

  5. Bravo à tous les deux pour votre enthousiasme et votre belle énergie/ cela fait du bien 🙂
    Quand vous voulez pour une veillée “récits de voyage”!! Bisous à partager

  6. Revenir de ce long périple avec d’aussi beaux sourires, ça en dit long!
    Heureuse de votre visite à Nantes.
    Encore quelques plaisirs de lecture de vos aventures en attente?… Chic!
    Une pensées émue vers Gripoil et Fend-la-bise.
    Gros baisers et pensées pour les prochaines aventures.
    Nathalie

  7. Félicitations! Quel exploit!
    Il faut fêter ça à Paris avec tout le monde (quand vous vous serez rétablis bien sûr…) !
    J’ai reçu votre carte (il y a un certain temps déjà), merci infiniment, c’était adorable!
    Bisous
    Sacha

  8. Ohhhhhhhhhhhhhhhh !!!!!!!!!!!! Mais quel jour sommes-nous???? Où suis-je………. à Nantes avec vous ? Mais OUIIIIIIIIIII
    Il est juste 01 h 28 le te;ps ll2gql de rever encore un peu de r
    encore et un peu………..et……………………………………………….

  9. Wahou je suis admirative ,
    C’est incroyable vous pouvez être très fier de vous.
    Soigne toi bien Salomé, dans votre malchance sur ces derniers kilomètres au moins vous étiez à la fin de votre fabuleux périple.
    Au plaisir de te revoir cousine et de rencontrer Rémi
    Gros bisous de Sascha et moi

  10. Bravo. Étrange cette chute, juste après la frontière… Ton inconscient n’a pas trouvé d’autre moyen d’agiter le drapeau blanc ?! Reposez vous bien. Vous l’avez bien mérité. Bises.

  11. Arghhhh! J’aimais trop vous suivre à travers ce blog..
    Je suis très, très admirative ou admiratissive de votre odyssée…
    J’ai adoré voir vos cheveux pousser…
    J’ai adoré vous voir essayer toutes sortes de mets…
    J’ai adoré attendre de vos nouvelles et de les découvrir…
    J’ai adoré regarder vos splendides photos…
    Et non, je ne dis pas tout ça pour avoir un petit souvenir promis sur kisskissbankbank, alors que j’avais coché la case que je n’en voulais pas… Non, non…

  12. Ça fait vraiment plaisir de vous lire. J’admire votre abnégation et courage jusqu’au boutiste. Encore félicitations…

  13. Bienvenue chez vous! Comme nous n’avons pas eu la chance de vous rencontrer quelque part dans le monde, nous comptons sur vous pour nos derniers kilometres en France, d’ici là, c’est sûr, Salomé sera en forme. Bon retablissement!
    Leschamavelo

  14. Je me disais bien que vous seriez rentrés avant l’été… 🙂
    En tout cas bravo pour avoir bouclé ce tour du monde et merci de partager tout cela. Franchement ça donne envie de partir.

    Du coup quand est-ce que vous repartez ? 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *