Meuh meuh, font les vaches

Et voilà, déjà une semaine passée sur la route ! Nous profitons d’une journée de pause chez nos hôtes pour vous donner quelques nouvelles.

Par les chemins de traverse en forêt de Sénart

Par les chemins de traverse en forêt de Sénart

Partis de Paris le soir du 3 septembre, nous sommes maintenant à Saint-Marcel-Bel-Accueil près de Lyon, aux portes des Alpes ! Nous avons pu voir le paysage se modifier autour de nous pendant ces quelques jours : des dédales de la banlieue parisienne, nous sommes passés à travers la forêt de Fontainebleau, avons traversé les plaines du Gâtinais puis remonté le cours de la Loire.

Là, nous nous sommes engagés dans le massif du Brionnais aux routes valonnées (attention, nuits froides !), puis celui du Beaujolais et ses versants couverts de vignes. Depuis notre descente dans la plaine avant-hier, la température s’est réchauffée et le climat est devenu franchement aride. Nous sommes actuellement hébergés dans le charmant village de Saint-Marcel-Bel-Accueil, à côté de Lyon.

Arrivée à Saint-Marcel

Arrivée à Saint-Marcel

 

Parlons de nos hôtes : où dormons-nous ? Il y a eu d’abord Seb, qui nous a accueillis le premier soir dans son appartement rempli de vélos (on en comptera plus de 10 !). Nous l’avons contacté grâce au site Warmshowers, un réseau d’accueil de cyclistes. Le même site nous a permis d’être hébergés chez la famille Percher sur les berges de la Loire : Fabrice, Anne, Manon, Titouan et Augustin reviennent tout juste de six mois de vélo à travers l’Europe, ils étaient curieux de notre voyage et avaient plein de souvenirs à nous raconter ! Merci encore pour leur accueil chaleureux.

La famille Percher. Merci beaucoup !

La famille Percher. Merci beaucoup !

 

Dans le Brionnais, le hasard nous a mené chez les Paire, chez qui nous avons pu planter la tente. Nous avons passé la soirée à papoter avec ce couple de retraités autour d’un thé ; Georges, cycliste chevronné, nous a indiqué la route à suivre pour sortir du massif. Grâce à lui, nous avons franchi nos deux premiers cols sans encombres, merci !

2e col !

2e col !

 

Enfin, nous passons notre journée de pause dans la famille de Frédéric, Anne, Matiu et Chloé. Pour le dîner de la veille, Matiu (CM1 tout de même) nous a fait une surprise en préparant un riz-au-lait pour Salomé, qui était délicieux !

Notre passage nous vaut parfois l’intérêt des curieux. Avant-hier soir, alors que nous fêtions notre passage des cols au restaurant, nous avons fait la rencontre d’Elvis qui, fasciné par notre aventure, a absolument tenu à nous payer une partie de notre repas. La veille, pendant le deuxième petit déjeuner (oui oui), c’est un taureau, probablement intrigué par notre présence, qui a essayé d’enfoncer la barrière de son enclos au galop…

Pause déjeuner sur l'Eurovélo 6

Pause déjeuner sur l’Eurovélo 6

 

Petite surprise : nos hôtes nous ont appris hier que l’itinéraire que nous avions prévu pour passer les Alpes était impraticable depuis trois mois à cause d’un éboulement (ça ne s’invente pas). Nous comptons poursuivre notre route vers Grenoble comme prévu, puis prendre un train vers Gap et de là passer le col de Larche. Après ça, l’Italie ! On a hâte 🙂

Pour voir toutes les photos, c’est par ici !

8 commentaires

  1. Miam, miam, a fait Salomé?
    Merci pour ce récit de vos belles aventures!
    Forza!
    Gros baisers

  2. Quels sont les IEMs avec lesquels vous correspondez?
    Quels sont vos petits soucis quotidiens?
    Vous ne portez pas de rouge, qu’est ce qui a pu énerver le taureau?
    Qu’est ce qui vous réveille le matin?
    Tombez vous de sommeil et de fatigue tous les soirs?
    Quels animaux avez vous vu?
    Traverserez vous la Turquie?
    Faites vous des pâtes à la carbonara tous les soirs?
    Voulez vous que je contacte le père Noël pour lui dire que vous serez surement à Jaipur le soir de Noël?
    J’adore vous lire.
    Bises à vous deux.

  3. Bonjour les amis
    Ravis d’avoir compté parmi vos hôtes, on espère que vous ferez plein de belles rencontres au cours de votre périple er que vous apprecierez l’itinéraire bis pour traverser les Alpes. Snif j’ai fini la dernière crêpe…
    Clin d’oeil pour Remi : à la Tour du Pin vous êtes passés tout près du village natal d’Elie Cartan qui avait déjà un goût prononcé pour la non commutativité. On vous embrasse, régalez vous bien et faites nous rêver.
    Fred, Anne, Matiu et Chloé

  4. Le riz au lait … Meilleur que celui de papa ??? J’y crois pas !

  5. Bon, je vois que tout se passe bien, parfait.
    Ça fait plaisir de vous lire.
    Bonne route ! 🙂

  6. bonjour les jeunes!!
    heureuse de voir que tout se passe bien!
    et que tout continue……….
    bises de Laventie
    bonne route!!!

  7. Coucou !

    Aujourd’hui, c’est l’anniversaire de Salomé, et je ne sais pas comment/où vous joindre, mais je pense fort à elle (et aussi à toi rémi !)

    Un très joyeux anniversaire sur les routes (italiennes ?)
    Je t’aime, be safe

    Ton Anne-Fleur qui regrette de ne pas être avec toi pour le gros câlin.

  8. Coucou à tous les deux,
    Nous sommes des collègues à Didier qui nous a expliqué votre projet avec beaucoup de fierté de “papa”.
    Bravo pour cette belle aventure et audace!
    Nous suivrons votre parcours au quotidien!
    Bon tour du monde
    Aurélien et Betty

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *