Déjà 3 mois !

Déjà 3 mois que nous avons quitté la France. C’est à la fois peu (il nous en reste encore au moins six !) et beaucoup : que de découvertes et d’aventures depuis le mois de septembre !

On s’amuse maintenant à faire un petit bilan de notre forme, des conditions de notre voyage et de notre ressenti. Niveau forme, ça roule. Les muscles se sont adaptés assez rapidement et les courbatures ont vite disparu. Après deux semaines, nous ne ressentions même plus le besoin de nous étirer ! De la même façon, les selles se sont faites en quelques jours seulement (il faut croire que les quelques jours de préparation ont été bénéfiques!).

Globalement donc, le pédalage se passe bien. On a encore du mal avec la pluie, d’autant plus que mon pantalon imperméable ne l’est pas tant que ça… Désormais, si la météo annonce une grosse pluie, on reste à l’abri, et cela nous donne une bonne occasion de tester nos nouvelles recettes !

Pause sous la pluie

Pause sous la pluie

Compte tenu des 20 jours passés à attendre nos visas à Istanbul, puis du très peu de pédalage en Iran (on expliquera pourquoi dans un prochain article), en tout nous avons roulé 46 jours et parcouru 3854 km, soit environ 84 km par jour roulé. Pas mal ! Notre plus grosse étape, nous l’avons faite le deuxième jour (!) : 120 km entre Avon et Saint-Gondon. Nous étions très très motivés pour aller rejoindre nos hôtes ! L’étape la plus courte a été de 25km : Rijeka-Škrljevo en Croatie, où nous avions été stoppés nets par la bora, ce vent terrible. Pas très agréable sur le coup, mais ça fait des souvenirs !

Bivouac près de Lagos (en bas, c'est la mer !)

Joli bivouac en Grèce

Pour ce qui est du logement, nous sommes très très satisfaits. D’abord, notre matériel de bivouac est de bonne qualité et on dort bien dans la tente. Mais finalement, on ne l’utilise pas tant que ça ! Sur les 90 nuits passées loin de chez nous à l’heure où j’écris cet article, nous n’en avons passé que 28 en tente, soit un peu moins d’une nuit sur trois. Nous avons donc le plus souvent un toit sur la tête et surtout des amis avec qui partager nos soirées. Nous avons rencontré plus de dix hôtes et amis grâce à Couchsurfing, encore une dizaine grâce à Warmshowers (l’équivalent pour cyclistes), et nous avons eu recours au porte à porte pour 11 de nos nuits.

Soirée vin/marrons chauds

On est souvent bien accueillis 🙂

Quelques autres chiffres qui illustrent notre ressenti après ces trois mois de voyage :

– 4 crevaisons (3 pour moi, 1 pour Rémi)

– 2 T-shirts envolés

– 1 cache d’appareil photo perdu

– 1 sacoche trouée

– des kilos et des kilos de crêpes cuisinées

– beaucoup beaucoup de salep avalé

– des centaines d’insultes proférées à l’égard des conducteurs (mon œuvre)

– des milliers (soyons fous!) de « hello ! » et de sourires échangés sur la route

– des litres de çai !

– une petite dizaine de cols passés

– des dizaines de nouveaux amis

– une nouvelle manucure (réalisée par une petite fille de 3 ans)

– un nouveau surnom : Guémi !

– beaucoup trop de kebaps engloutis

– plusieurs centaines de « Waouh ! »

– des milliers de « Merci ! » dans sept langues différentes

Rencontre avec deux jeunes

On s’arrête pour papoter, ici en Iran

Et maintenant, les César de nos pays préférés :

– Prix des sourires : Albanie

– Prix de l’accueil : Iran

– Prix des clips musicaux : Albanie (voir les clips magnifiques de Florida Meshi)

– Prix de la nourriture : Iran, Turquie, Italie, Macédoine

– Prix du dessert : Turquie

– Prix de la glace et de la pizza : Italie

– Prix des paysages : Croatie, Iran

– Prix des meilleurs conducteurs (d’un point de vue de cycliste) : Albanie

– Prix des pires conducteurs (d’un point de vue de cycliste) : Monténégro

– Prix des dénivelés : Croatie

– Prix des meilleurs bus : Turquie

– Prix de la pluie : Croatie

– Prix des chiens : Albanie

Petit déjeuner

Petit dej serbe, dévoré en Macédoine

Et, comme on adore la nourriture, voici nos préférées de ces trois mois :

Prix de la boisson : chocolat chaud croate, salep, dough, ayran

Prix du salé : bureks albanais et macédoniens, riz mélangé iranien, pizza de Nostromo (Mantova), mantı turc

Prix du fruit : grenade

Prix du dessert : kadayıf

Voilà, maintenant nous nous apprêtons à partir pour l’Inde où nous retrouverons des membres de nos familles pour une dizaine de jours. Encore une nouvelle facette de notre fabuleux voyage ! De quoi nous mettre du baume au cœur : quitter l’Iran va être très très difficile, après toutes les magnifiques rencontres que nous y avons faites !

Plus généralement, encore un immense merci à toutes les personnes qui nous ont salués, souri, aidés ou hébergés pendant ces trois mois. C’est vous qui donnez toute sa saveur à notre voyage !

A bientôt pour de nouvelles aventures !

2 commentaires

  1. Bonjour Rémy et Salomé,
    Je suis Joanna élève en cp à l’école de Loiron, je vous aies rencontrer avant votre voyage en vélo…
    Avec maman nous vous suivons de temps en temps et vous souhaitons bon courage pour les 6 derniers mois à faire, vous allez revenir tous musclés 🙂
    Merci pour toutes ces jolies photos!!!
    A bientôt
    Joanna

  2. Je découvre aujourd’hui cet article!…
    Dommage, la sacoche trouée… et rien dans votre inventaire pour combler ce trou!
    Blague à part, c’est un beau bilan.
    Gros baisers!
    Nathalie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *